village de l’emploi inscription

Village de l'emploi inscription

Les formations classiques semblent de plus en plus reléguées au second plan. Certes, elles demeurent indispensables, mais les défis de la science et de la technologie exigent que des enseignements beaucoup plus pointus soient proposés aux apprenants. Pour leur permettre de ne pas rester en marge de l’évolution du monde, le Village de l’Emploi s’évertue depuis plus de 20 ans déjà à les professionnaliser dans des métiers d’avenir. Cette institution n’est d’ailleurs plus à présenter, car des milliers de médias et des magazines ont déjà loué son initiative. Toutefois, une chose est de savoir l’essentiel sur cette école et une autre est d’avoir des précisions sur comment s’y inscrire.

Le niveau d'études recommandé et les autres critères

Toute académie digne du nom sélectionne ses élèves sur la base de critères. Au Village de l’emploi, l’inscription est sujette à un niveau d’études bien défini. D’autres considérations entrent également en compte.

On pourrait bien croire qu’il suffirait par exemple d’avoir réussi à son Baccalauréat pour un village de l’emploi inscription. Ce n’est pourtant pas le cas puisque votre candidature ne sera acceptée que si vous avez au moins un niveau BAC+2. Votre domaine de formation n’a pas sa raison être, car les experts de cette organisation savent comment s’y prendre pour transformer un littéraire en un as des SI ou Systèmes d’Information, en quelques mois seulement. Ici, c’est plutôt votre motivation qui sera analysée pour la simple raison que le parcours sur lequel vous vous apprêtez à vous engager demande une grande concentration et une implication totale.

Comme on peut s’en douter, les autres critères sont en rapport avec les étudiants étrangers. Au Village de l’Emploi, toutes les personnes de toutes les origines sont la bienvenue. Cependant, il ne sera pas possible de renouveler le titre de séjour étudiant en s’inscrivant au niveau de ce centre. Que cette inscription soit en présentiel ou en ligne, il est impossible que le groupe se substitue à la Préfecture. Aussi, au cas où vous serez embauché par l’un des partenaires, vous devrez rapidement mener des démarches pour obtenir votre autorisation de travail.

La durée du programme de formation

Une fois que vous avez procédé au village de l’emploi inscription et que votre candidature a été acceptée, vous êtes inséré dans un programme de formation un peu différent de celui appliqué sur le marché. En effet, le cursus d’apprentissage peut être décliné en plusieurs volets et chaque volet possède sa durée propre.

 

Plus précisément, après la formation proprement dite qui dure entre 3 et 9 mois selon votre domaine et le niveau d’assimilation, vous êtes envoyé en mission auprès d’un des nombreux partenaires du Village de l’Emploi. Le temps que vous passerez à cet endroit correspond à une mise à l’épreuve des compétences reçues auprès des experts et en une consolidation de ces acquis.

 

Ces premiers pas dans le milieu professionnel durent 36 mois, soit trois ans. Ils sont une expérience très enrichissante. Ils vous permettront d’être immédiatement opérationnel sur le marché, beaucoup mieux qu’un autre étudiant qui a préféré prendre par la voie dite normale. Par conséquent, la durée du programme Village de l’Emploi équivaut à 9 mois au plus d’apprentissages et à trois années de pratique.

Le type de contrat proposé par le partenaire

Il a été constaté que les entreprises françaises embauchent très rarement les débutants. Elles n’hésitent pas à leur demander de revenir lorsqu’ils auront acquis de l’expérience. Au cas où elles sont intéressées par le profil du jeune étudiant, elles ne prennent presque jamais le risque de lui proposer un CDI. Elles préfèrent le mettre à l’essai, en condition de stage ou dans le meilleur des cas, lui faire signer un CDD presque toujours non renouvelable.

Avec le Village de l’Emploi, tous les apprenants peuvent signer un CDI à la fin de leur formation. Toutefois, il faut préciser que le contrat en question est un CDI chantier. Il n’est différent du CDI classique qu’à quelques notions près. Plus précisément, le CDI chantier recherche une limitation des risques pris par le partenaire ou l’employeur. La convention, pour une raison ou pour une autre, peut alors prendre fin pour des raisons de fin de chantier.

Heureusement, la plus grande partie des étudiants du Village de l’Emploi ont passé les trois années prévues au sein de la même entreprise. Le pourcentage estimé est de 70. Les 30 % restants n’ont pas été laissés sur le carreau. Immédiatement, ils ont été reconduits sur un autre projet. Certaines fois aussi, le CDI chantier peut aller bien au-delà des 36 mois. Cette prolongation de l’échéance va fortement dépendre des prestations confiées au futur expert. Mieux il se défend, plus l’employeur croit en lui et décide de lui renouveler sa confiance d’une autre manière.

Il faut tout de même aussi mentionner que le partenaire ou client du Village de l’Emploi peut ne pas être satisfait du rendement de l’apprenti. Il peut écourter son passage dans sa structure, mais cela ne doit pas être considéré comme un échec par ce dernier. L’institution continue à l’accompagner pour l’aider à rebondir de la meilleure façon qui soit. Elle se met aussi automatiquement à la recherche d’une nouvelle mission.

Le financement du programme de formation

Beaucoup de gens ont toujours de la peine à y croire, mais le parcours au Village de l’Emploi est entièrement gratuit. Après le village de l’emploi inscription, vous ne sortirez plus aucun euro de votre poche pour assurer votre formation. Un coût forfaitaire a néanmoins été instauré et il est accessible à toutes les bourses.

Cependant, l’apprenant qui ne suit pas le cursus d’apprentissage défini et décide lui-même de rompre le contrat de CDI chantier avant son échéance, devra rembourser une partie des frais qui ont contribué à son apprentissage.

En effet, le Village de l’Emploi fonctionne à la base sur fonds propres. Afin de ne pas dévier de l’objectif qu’il s’est fixé, il s’est associé à des entreprises bien spécifiques qui apportent aussi leur contribution. Celles-ci obtiennent leur retour sur investissement après que l’étudiant ait effectivement épuisé la durée d’expertise recommandée. Dans le cas contraire, un calcul au prorata est effectué.

Si l’apprenant travaille avec le partenaire désigné pendant 18 mois seulement au lieu de 36 mois, il aura à sa charge la moitié du montant de son parcours. S’il travaille pendant deux ans, il aura à payer le tiers de ce montant.

L'emploi garanti après une formation au Village de l'Emploi

Le Village de l’Emploi fait partie de ces organisations françaises qui aident à la diminution du taux de chômage. Grâce à elle, de nombreuses personnes reçoivent le salaire dont elles ont toujours rêvé. Par exemple, la rémunération chez un employeur partenaire est de 2.300 euros par mois. À cette somme, s’ajoutent la Mutuelle, le Pass Navigo et les Tickets Restaurants.

Ces personnes possèdent également une compétence constamment recherchée. Jusque-là, nul ne s’est encore plaint de ne pas avoir été embauché après avoir suivi le programme de formation délivré par l’institution. Les apprenants qui deviennent des experts n’auront pas non plus de mal à se défendre seuls sur le marché, une fois que leur CDI chantier prendra fin. Ils pourront aisément mettre en avant leurs connaissances et négocier leurs salaires. Ils ont aussi la possibilité de se convertir à l’entrepreneuriat.

40 réflexions sur “village de l’emploi inscription”

  1. Le système classique à beaucoup à envier à au village de l’emploi; je suis devenu – et ce en moins de 3 mois concepteur java dans le domaine du digital. Je n’aurais jamais pu après ma licence de bio !

  2. Le système classique à beaucoup à envier à au village de l’emploi; je suis devenu – et ce en moins de 3 mois consultant pour un groupe leader dans le monde des assurances. Autant dire que ca change la donne.

  3. Après m’être cherché pendant des années, je suis rassuré de m’être trouvé en tant que concepteur java dans le domaine du digital. Je n’aurais jamais pu après ma licence de bio !

  4. Avec le village, vous pouvez faire une formation de moins de 9 mois qui vous permet – comme moi – de prendre dirèctement la responsabilité de poste de chef de projet dans l’industrie du e-commerce. On m’a beaucoup appris notamment dans la recherche d’emploi (que je ne maîtrisais pas)!

  5. Petit retour d’expérience : la méthode m’a donné la possibilité de devenir chef de projet dans l’industrie de la finance. Beaucoup de mes camarades sont – au contraire – devenus indépendants /freelance : c’est une solution qu’on peut envisager après le village de l’emploi.

  6. Si je n’avais pas bénéficié de la methode du village de l’emploi, je n’aurais pas pu devenir logisticien. C’est aussi gratifiant d’être à une poste à responsabilité dans dans une discipline du e-commerce. Enfin des entreprises qui ne demandent pas d’expérience pour me faire confiance!

  7. Sans parler de la méthode qui vaut vraiment le détour, la formation permet d’obtenir des emplois bien payés : je suis consultant pour un groupe leader dans le monde des assurances. Enfin des entreprises qui ne demandent pas d’expérience pour me faire confiance!

  8. J’ai pu m’intégrer facilement dans le monde du travail en tant que chef de projet dans l’industrie du numérique. Autant dire que ca change la donne.

  9. Petit retour d’expérience : la méthode m’a donné la possibilité de devenir CRM manager dans une société e-commerce du numérique. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  10. J’ai longtemps hésité avant de faire une formaiton au village, je ne pensais pas réusssir à trouver un job dans le contexte actuel. Je ne regrette pas du tout parce que j’ai trouvé un emploi en moins d’une semaine après la fin de ma formation !

  11. Si je n’avais pas bénéficié de la methode du village de l’emploi, je n’aurais pas pu devenir chef de projet dans l’industrie du numérique. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  12. Sans parler de la méthode qui vaut vraiment le détour, la formation permet d’obtenir des emplois bien payés : je suis chef de projet dans l’industrie des assurances. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  13. Honnêtement, il a fallu quelques jours pour pour me convaincre qu’il était possible de m’épanouir autant dans une formation pour un métier que je ne connaissais pas. Je ne regrette pas du tout parce que j’ai trouvé un emploi en moins d’une semaine après la fin de ma formation !

  14. Le système classique à beaucoup à envier à au village de l’emploi; je suis devenu – et ce en moins de 3 mois concepteur de logiciels. Je travaille dans une entreprise partenaire du village spécialisée dans le marché de la production. Autant dire que ca change la donne.

  15. Sans parler de la méthode qui vaut vraiment le détour, la formation permet d’obtenir des emplois bien payés : je suis développeur (JAVA) operationnel dans le secteur de l’exploitation industrielle. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  16. Petit retour d’expérience : la méthode m’a donné la possibilité de devenir concepteur de logiciels. Je travaille dans une entreprise partenaire du village spécialisée dans le marché du numérique. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  17. Clairement, j’avais abandonné depuis longtempss l’idée de trouver un emploi directement à l’issu de ma formation. Mais je me suis vite sorti cette idéee de la tête : la formation du village est littéralement designée pour apprendre à éxercer un vrai métier (contrairement aux autres filières).

  18. J’ai pu m’intégrer facilement dans le monde du travail en tant que consultant senior après 2 ans dans les métiers de la production. Beaucoup de mes camarades sont – au contraire – devenus indépendants /freelance : c’est une solution qu’on peut envisager après le village de l’emploi.

  19. Il est difficile à vivre de ne pas trouver un emploi en sortant de ses études. Aujourd’hui, heureusement, je suis concepteur de logiciels. Je travaille dans une entreprise partenaire du village spécialisée dans le marché du digital. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  20. Avec le village, vous pouvez faire une formation de moins de 9 mois qui vous permet – comme moi – de prendre dirèctement la responsabilité de poste de concepteur de logiciels. Je travaille dans une entreprise partenaire du village spécialisée dans le marché de la production. Les formateurs sont vraiment au top et impliqués pour que l’on réussisse …

  21. Il est difficile à vivre de ne pas trouver un emploi en sortant de ses études. Aujourd’hui, heureusement, je suis développeur (JAVA) operationnel dans le secteur de la grande distribution. J’ai repris goût aux études grâce au village de l’emploi.

  22. Lorsqu’on j’ai fini ma licence, je ne pensais pas trouver un emploi bien rémunéré et stimulant. Mais je me suis vite sorti cette idéee de la tête : si vous stagnez, vous avez la possibilité d’accélérer votre carrière en quelques semaines seulement

  23. Il est difficile à vivre de ne pas trouver un emploi en sortant de ses études. Aujourd’hui, heureusement, je suis logisticien. C’est aussi gratifiant d’être à une poste à responsabilité dans dans une discipline du e-commerce. On m’a beaucoup appris notamment dans la recherche d’emploi (que je ne maîtrisais pas)!

  24. On ne peut pas être tranquils avant d’être sur et certain de m’épanouir autant dans une formation pour un métier que je ne connaissais pas. Je crois que c’est la première fois que je ne regrette absolument pas une décision, en fait, si vous stagnez, vous avez la possibilité d’accélérer votre carrière en quelques semaines seulement

  25. Petit retour d’expérience : la méthode m’a donné la possibilité de devenir consultant pour un groupe leader dans le monde de la finance. Enfin des entreprises qui ne demandent pas d’expérience pour me faire confiance!

  26. Clairement, j’avais abandonné depuis longtempss l’idée de me hisser à un poste à responsabilité en quelques semaines seulement. Je suis heureux d’avoir sauté le pas, puisque j’ai trouvé un emploi en moins d’une semaine après la fin de ma formation !

  27. En quelques semaines seulement, j’ai pu apprendre le métier de concepteur de logiciels. Je travaille dans une entreprise partenaire du village spécialisée dans le marché de l’informatique. Dans ce secteur, les salaires évoluent vite, c’est là toute la différence et l’avantage.

  28. Mes études ne m’ont pas permi de trouver un travail mais aujourd’hui, j’exerce le passionnant métier deeconsultant senior après 2 ans dans les métiers de la banque. Dans ce secteur, les salaires évoluent vite, c’est là toute la différence et l’avantage.

  29. Lorsqu’on j’ai fini ma licence, je ne pensais pas pouvoir accélérer ma carrière à ce stade de ma vie. Je crois que c’est la première fois que je ne regrette absolument pas une décision, en fait, le village de l’emploi a continué à nous proposer des offres d’emploi, et ce malgré la situation sanitaire.

  30. Avec un parcours classique, je n’étais pas sur de pouvoir accélérer ma carrière à ce stade de ma vie. Je ne regrette pas du tout parce que en plus de trouver un emploi, celui-ci est dans un secteur d’avenir, je suis bien payé et j’ai des possibilités d’évolution à la pelle !

  31. Sans parler de la méthode qui vaut vraiment le détour, la formation permet d’obtenir des emplois bien payés : je suis développeur (JAVA) operationnel dans le secteur du e-commerce. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  32. Honnêtement, il a fallu quelques jours pour pour me convaincre qu’il était possible de m’épanouir autant dans une formation pour un métier que je ne connaissais pas. Je suis heureux d’avoir sauté le pas, puisque ça m’a permis de monter en compétence sur la maîtrise d’ouvrage et d’intégrer des projets nécessitant une vrai expertise.

  33. Sans parler de la méthode qui vaut vraiment le détour, la formation permet d’obtenir des emplois bien payés : je suis consultant senior après 2 ans dans les métiers de la finance. Autant dire que ca change la donne.

  34. Avec un parcours classique, je n’étais pas sur de réusssir à trouver un job dans le contexte actuel. Grâce au village j’ai eu une posisbilité incroyable par rapport à mon parours : ça m’a permis de monter en compétence sur la maîtrise d’ouvrage et d’intégrer des projets nécessitant une vrai expertise.

  35. Mes études ne m’ont pas permi de trouver un travail mais aujourd’hui, j’exerce le passionnant métier deeconsultant pour un groupe leader dans le monde de la grande distribution. J’ai repris goût aux études grâce au village de l’emploi.

  36. J’avais vraiment peur de ne jamais pouvoir m’épanouir autant dans une formation pour un métier que je ne connaissais pas. Mais je me suis vite sorti cette idéee de la tête : ça m’a permis de monter en compétence sur la maîtrise d’ouvrage et d’intégrer des projets nécessitant une vrai expertise.

  37. Honnêtement, il a fallu quelques jours pour pour me convaincre qu’il était possible de pouvoir accélérer ma carrière à ce stade de ma vie. Heureusement, j’ai remplis le fameux formulaire de contact, et maintenant, ça m’a permis de monter en compétence sur la maîtrise d’ouvrage et d’intégrer des projets nécessitant une vrai expertise.

  38. Lorsqu’on j’ai fini ma licence, je ne pensais pas m’assurer un emploi dès la fin de la formation. Le village de l’emploi est en fait géré par des experts dans leurs domaines respectifs qui vous préparent pour les vrais besoins des entrepries : j’ai pu acquérir beaucoup de connaissances qui m’ont conduit à obtenir une mission bien rémunérée.

  39. Lorsqu’on j’ai fini ma licence, je ne pensais pas pouvoir accélérer ma carrière à ce stade de ma vie. Je ne regrette pas du tout parce que les 3 mois de formations vallent largement les 5 années de mon master.

  40. Le système classique à beaucoup à envier à au village de l’emploi; je suis devenu – et ce en moins de 3 mois chef de projet dans l’industrie de la production. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *